Château Letard, Petite histoire & grande Histoire

20,00

Des pages du temps qui tournent autour de Saint-Erblon…

Pour ce début 2015, l’Association des Amis de Noël du Fail fait paraître un ouvrage centré sur le lieu de naissance du Rabelais breton. Car le beau nom de Château Letard, ce petit fief noble aux portes de Saint-Erblon sur les bords de la Seiche, lieu où du Fail vit le jour il y a bientôt cinq siècles, est riche d’une histoire qui le lie à l’Histoire, celle qu’on dit de France.

Catégorie :

Description

A travers trois tableaux relatant des pages qui figurent dans les livres d’histoire, nous vous emmènerons à la découverte d’épisodes originaux qui mettent en scène des acteurs qui ont partie liée avec cette terre qui nous tient à cœur puisque aujourd’hui elle nous échoit. Vous suivrez le destin tragique de Gabriel de Montgomery, qui tua accidentellement au cours d’un tournoi le roi Henri II, vous serez entraîné aux heures sombres de la révolution dans les cachots de la Terreur, tenu par la main de la ravissante Aimée de Coigny, qui croisa le chemin d’André Chénier juste avant qu’il ne fût guillotiné, malheureux poète qui en fit pour l’éternité sa muse, et vous débarquerez à Quiberon en 1795 avec le corps expéditionnaire anglais aux côtés d’Henry de Busnel, le gendre du comte de Nevet, propriétaire de Château Letard à la période révolutionnaire…

Du XVIème siècle à la fin du XVIIIème, vous verrez comment Château Letard, discret petit domaine qui surplombe la Seiche, a tissé des liens avec des noms et des événements qui font l’histoire du Duché et du pays. A travers les réflexions d’une duchesse de vingt ans à l’insolente beauté dont Madame Vigée Lebrun dira que « la nature s’était plu à la combler de tous les dons, son visage était enchanteur, son regard brûlant, sa taille celle qu’on donne à Vénus et son esprit supérieur », vous découvrirez un discours iconoclaste sur la Révolution, et un regard non convenu sur les Français et leur nature profonde qui trouve toujours malheureusement des prolongements à notre époque.

Pages d’histoire certes mais aussi occasion d’ouvrir son esprit, de nourrir sa réflexion, de s’enrichir des leçons du passé, telle est la matière de ce petit ouvrage.

De format 24 X 19 cm, cette publication de qualité de 76 pages sur papier glacé, avec 13 illustrations en couleur offre à tous ceux qui aiment la Bretagne, et en particulier Saint-Erblon, mais aussi à tous les curieux friands d’histoire, l’occasion d’ancrer un peu plus leur âme celte sur ce petit coin de territoire breton, par trop méconnu.

Extraits de son ouvrage « Château Letard, histoire d’un lieu et lieu d’histoire », ces pages souhaitent donner le goût aux amoureux de la Bretagne, comme aux curieux friands d’aventures historiques, d’en savoir un peu plus sur ce petit coin de terre celte…

Château Letard… C’est un lieu-dit situé sur les bords de la Seiche, affluent de la Vilaine, en amont et à l’Est de Saint-Erblon, paisible commune rurale à une douzaine de kilomètres au Sud de Rennes en direction de Nantes. Ce toponyme à consonance médiévale est une terre d’ancienneté dont on connaît les détenteurs sans interruption depuis Guillausme de Chasteaulestart en 1342 jusqu’à nous, soit une longue chaîne de quelques vingt six maillons…

Au cœur de ce fief morcelé au fil du temps, subsiste un vieux manoir du XVIème siècle que nous avons eu le bonheur de restaurer et qui garde le souvenir de l’enfant qui y a vu le jour, sans doute en 1520, contemporain de Rabelais, et qui a marqué par son talent l’histoire littéraire de la Bretagne. Conteur de premier mérite, Noël du Fail est connu par la postérité comme auteur d’Oeuvres facétieuses, mémoire vivante, émaillée de saillies gauloises de la vie des campagnes de ce temps en Haute Bretagne. Au fil des siècles d’autres personnages se sont singularisés, et certains événements ont constitué des faits marquants méritant d’être relatés. Car ce lieu est riche de tous ceux qui s’y sont succédés. S’arrêter sur quelques unes des pages de l’histoire de cette petite seigneurie c’est irriguer le présent et le vivifier par la charge émotionnelle du passé. C’est donner une dimension supplémentaire à notre présence en ces lieux. C’est proposer à ceux qui aiment la Province la possibilité d’ancrer leur cœur et leurs souvenirs là où naquit une des belles figures de la Renaissance en Bretagne. Enfin c’est pour ceux qui savent prendre le temps, percevoir ce qu’est une « demeure d’atmosphère » qui offre comme dit le poète, le sourire des siècles…

Informations complémentaires

Poids 287 g