Une aventure en Bretagne au XXIème siècle

association noel du fail
Manoir de Saint Erblon 2003

L’Aventure en Bretagne au XXIème siècle…

Résumé d’une aventure architecturo-culturelle

Peut-on de nos jours frissonner dans une aventure en terre bretonne ? Peut-on vibrer à travers des projets, des rêves, des découvertes imprévues ? Peut-on parcourir des terra incognita ? S’enthousiasmer pour une re-naissance, celle d’un lieu mais aussi d’un homme ?

Assurément oui… Ce sel nous l’avons goûté. Par hasard. Tout a commencé pour nous par une belle journée d’Avril 2003. Du fronton d’une gerbière en tuffeau fatiguée par le poids des siècles, un Cupidon malicieux décocha sa flèche. Aux portes de Rennes, une presque ruine qualifiée de remise agricole, avait été, il y a bien longtemps, la demeure natale d’un breton illustre en son temps, mais bien oublié depuis… Nous avions croisé le chemin de ce vieux manoir. Sans savoir ce qui nous attendait, nous étions tombés sous le charme de ces vieilles pierres. Deux années complètes furent nécessaires pour restaurer le logis et lui redonner le lustre d’un manoir. Le second cadeau fut que notre moitié se plût en ces lieux champêtres, réminiscence heureuse  de ce logis de la Besnelais en Tinténiac, qui la vit naître… Et puis la magie opéra. Le mystérieux petit hérisson sculpté dans le cartouche de la porte centrale se révéla vite être un symbole animalier, emblème d’un personnage marquant du XVIème siècle, conteur et magistrat émérite. Découvrir son œuvre devint une évidence. Il fallait chercher. En fouillant, ce Rabelais breton, puisque tel était son surnom, se révéla être un des grands oubliés de l’histoire de Bretagne. A côté de Rabelais, de l’Homère bouffon, de l’Eschyle de la mangeaille, chanté par Victor Hugo, le petit Saint-Erblonnais faisait pâle figure. Inconnu de l’immense majorité des bretons actuels, nous attacher à le faire revivre dans la mémoire de ceux d’aujourd’hui, nous apparut alors comme un devoir. Ainsi naquit l’Association des Amis de Noël du Fail, l’association ANF, en 2011.

De fil en aiguille, notre protégé ayant vu le jour vraisemblablement en 1520, nous prîmes conscience que nous n’étions qu’à deux pas de 2020. Quelle occasion superbe  à ne pas manquer. Ainsi germa l’idée qu’en Bretagne, 2020 pourrait devenir l’année Noël du Fail. Rabelais avait été chanté à travers un colloque universitaire en 1984, à Tours, intitulé « Rabelais en son demi-millénaire ». Pourquoi n’envisagerions nous pas sur ces traces prestigieuses, de rêver à un Du Fail en son demi-millénaire ?

Les axes pour donner envie aux bretons de 2020 de découvrir leur patrimoine culturel, peuvent être très variés. C’est ainsi que des projets divers et originaux furent mis à l’étude pour valoriser cette belle page de l’histoire de la Bretagne que représente la figure littéraire de Noël du Fail.

L’Association désormais s’attache à mettre sur pied des projets en ce sens. Les institutions, la ville de Rennes, Rennes Métropole, le Conseil Régional et le Département sont à nos côtés pour nous soutenir dans nos ambitions. L’enthousiasme nous porte. Après avoir restauré le vieux manoir de Château Letard, c’est à la renaissance dans les cœurs qu’il faut nous atteler. Après le bâti, c’est la mémoire qu’il faut raviver. Ainsi, vous le voyez, les aventures existent toujours. Avant tout dans les cœurs, nous avons la chance d’avoir à nos côtés des énergies motivées pour s’investir dans cet engagement. Des savoirs faire, des amis que ce projet culturel  motive. Frapper aux bonnes portes, rassembler tous ceux pour lesquels le XVIème siècle en Bretagne ne doit pas se résumer au seul nom de Jacques Cartier, voilà notre mission, notre engagement.

Merci à tous ceux qui nous accompagnent et à ceux qui bientôt se joindront à nous pour étoffer notre brigade facétieuse et eutrapélique…  

Les projets de l'association
Un logis restauré après deux années de travaux et qui retrouve son statut d’habitation

Venez avec nous, humer ce parfum d’aventure en Bretagne au XXIème siècle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *