Nous avons été convié à intervenir sur du Fail dans le cadre du journal télévisé du soir, le Mercredi 23 Avril par Vincent Simonneau, journaliste de TV Rennes.

Dans le cadre de la rubrique de fin du journal, il nous a été demandé de présenter l’enfant de Saint Erblon à travers une intervention brève de quelques minutes. Interwievé par le présentateur du journal ce petit direct a permis au Président de l’Association de brosser un tableau rapide du seigneur de la Herissaye, et de faire comprendre à quel point il est important de ne pas laisser ce personnage croupir dans une ombre mémorielle coupable… L’inévitable parallèle avec Rabelais a mis en lumière cet impardonnable oubli, et les perspectives de 2020 qui sera le 500ème anniversaire de le venue au monde de notre protégé, annoncées…

 

Espérons que cette première télévisuelle en annonce d’autres…

 

Il vous est possible de visualiser ce passage sur TV Rennes à l’adresse http://www.tvrennes35bretagne.fr/programmes/tvr-soir-1398270600

ou voir directement la vidéo ci-dessous à 23′ 5”

Le stand dédié à l'ANF

Le stand dédié à l’ANF

Les 4, 5, 6 AVRIL 2014, pour sa 5ème édition, Saint Erblon organisait le Salon de la Randonnée, qui rassemblait 180 exposants autour de thématiques de la nature et du plein air. A la sollicitation du maire, nous avons répondu présent pour que le nom de du Fail résonne à cette occasion sur sa terre natale.

Un petit espace sur le stand de l’Office du Tourisme de Bruz nous avait été réservé, où nous avons pu proposer quelques ouvrages édités par l’ANF. Bien que le public rencontré ne fût pas précisément à la recherche d’une offre culturelle littéraire, nous avons pu faire découvrir du Fail à certains et même vendre quelques brochures à des Saint-Erblonnais sensibilisés. C’est la première fois depuis la sortie de notre livre sur l’histoire de Saint-Erblon, « A la recherche du temps perdu… », que nous pouvons croiser les locaux encore bien souvent ignorant du nom même de l’écrivain. Une trentaine de personnes sur les deux journées où nous fûmes là auront pu entendre parler du Rabelais breton…

Un bon début…

Dans le cadre des réunions mensuelles de l’Association France Canada, le Président, le Dr Foucqueron nous a ouvert une belle tribune pour présenter le Rabelais breton. Sous un soleil enfin printanier, c’est plus d’une cinquantaine de personnes qui sont venues à la rencontre de ce contemporain de Jacques Cartier, lui beaucoup plus connu que l’enfant de Saint -Erblon. Bien peu de participants aient entendu parler de lui… Ce qui montre la tâche immense qui attend l’association. Après presque deux heures de conférence, les participants ont eu l’air contents d’avoir découvert cette figure du lointain XVIème siècle, qui en plus d’être un conteur de premier mérite, s’est montré un humaniste porteur d’idées nouvelles, en avance sur son temps. C’était d’ailleurs le thème de la présentation, faire connaitre du Fail comme l’un de ceux qui a gravé par ses idées son nom à côté de ceux, illustres, que nous associons tout naturellement à la Renaissance française: Ronsard, du Bellay,  les écrivains de la Pléiade. Fils spirituel de Rabelais, il se doit comme a dit le conférencier, en partager une partie de la gloire…

Nous espérons avoir fait passer le message et nous sommes heureux d’avoir pu faire résonner le nom de du Fail sur les terres malouines…

Merci encore au Président Foucqueron d’avoir pensé associer la plume et le sextant pour vivifier la mémoire du XVIème siècle dans le duché…

Le Samedi 22 Février 2014 au Théâtre de la Ville à Saint Servan, le public malouin a offert au Rabelais breton un auditoire d’une quarantaine de personnes. Pendant un peu plus d’une heure et demi le Président s’est attaché à montrer une facette mal connue du conteur, celle d’un écrivain impliqué dans son temps et porteur d’idées neuves et avant-gardistes.

Sur la femme, comme sur la cruauté envers les bêtes, du Fail s’affiche comme un esprit libre, affranchi des préjugés, si pesants à son époque, sympathisant des idées prônées par la Réforme, et vent debout contre les dérives et la débauche des ecclésiastiques. Appelant de ses voeux une réforme en profondeur de l’Eglise, il fait partie de ces « happy few » qui ont contribué à faire évoluer les mentalités et à faire bouger les lignes.

Changer la société… Il y a contribué. Actif il n’a pas regardé passivement son temps et ses contemporains. C’est en cela qu’il fait toujours écho aujourd’hui. C’est en cela qu’il mérite qu’on le fasse connaitre, car ainsi il se situe dans le cortège des ces grands noms, de tous connus, qui dans nos souvenirs sont liés à la Renaissance en France… Rabelais, Ronsard, du Bellay, les poètes de la Pléiade… A côté d’eux, ainsi se doit il d’être vu!

L’ Association Malouine des Amis de Cartier nous a sollicité pour faire mieux connaitre du Fail. C’est dans le cadre de sa réunion mensuelle que nous présenterons cet aspect par trop méconnu du Rabelais breton, celui de l’humaniste, car il est un de ces hommes qui ont contribué à faire évoluer les idées de son temps. Conteur de premier mérite ainsi est-il référencé et connu, certes à juste titre. Mais le cantonner ainsi, en tant que talentueux peintre de moeurs de la vie rurale de Haute Bretagne au XVIème siècle, c’est le régionaliser. C’est le réduire à un écrivain d’influence locale. Or par son dernier recueil, les Contes et Discours d’Eutrapel, il se montre comme un penseur ayant porté un regard avisé et critique sur son temps. Par ses idées sociales, politiques et religieuses, il s’affiche comme un agitateur d’idées, comme un de ces « happy few » qui ont contribué à modifier le regard de ses contemporains, et à faire bouger les lignes pour changer le monde.

C’est ce que nous essayerons de vous montrer, afin que désormais dans votre esprit, vous le situiez autrement et qu’il soit associé au cortège des grands noms de la Renaissance française.

Contemporain de Jacques Cartier, puisque né vers 1520 sur les bords de la Seiche à Saint Erblon, voyageur à deux reprises dans cette séduisante Italie berceau de la Renaissance, mais bien moins connu que lui, malheureusement, il est comme l’illustre navigateur un des rares grands noms du XVIème siècle en Bretagne.

Mercredi 5 MARS 2014 à 18 heures

Grand Hôtel des Thermes

100 Boulevard Hébert            35400  SAINT MALO

Saint-Erblon. A la recherche du temps perdu

Saint-Erblon. A la recherche du temps perdu

SAINT-ERBLON

IMAGES DU TEMPS…

 

Un livre pour l’histoire de Saint-Erblon

Pour les fêtes de fin d’année, l’Association des Amis de Noël du Fail soutenue par la mairie de Saint-Erblon, fait paraître un ouvrage qui retrace les grandes heures de Saint-Erblon, petite commune à une dizaine de kilomètres au Sud de Rennes.

Ce livre de 76 pages au format à l’italienne, richement illustré, et sur papier glacé, permet au lecteur de croiser le chemin de ceux qui ont écrit l’histoire de cette petite cité qui a vu naître il y a presque cinq siècles le Rabelais breton. De Tiphaine Raguenel au sculpteur Frédéric Deschamps, Prix de Rome, ils sont une bonne demi-douzaine à avoir marqué l’histoire de cette ancienne paroisse, dont on retrouve des traces jusqu’en 1030.

 En passant par Arthur Regnault, architecte qui a été mis à l’honneur il y a deux ans par Rennes Métropole, et qui a produit une de ses plus belles réalisations en architecture civile, le château en style néo-classique anglais de Château Letard, c’est à une déambulation plaisante dans les siècles passés à laquelle vous invite cet ouvrage de qualité.

 Cadeau idéal pour les fêtes, ceux qui aiment la Bretagne, qui aiment l’Histoire et qui se plaisent à cultiver leurs racines, sauront trouver là matière à nourrir leur curiosité.

 Personne jusqu’alors ne s’était penché sur le passé d’Ecclesia  Sancti Hermelandi, nom que portait au XIVème siècle, ce petit bourg alangui au bord de la Seiche.

Pierre Maillard, le Président de l’Association ANF qui veille avec passion à la préservation de la mémoire de l’auteur des Œuvres facétieuses, a remédié à cet oubli. Raison de plus désormais pour tous ceux qui demeurent en cette paisible commune d’avoir envie de mieux la connaître, de s’en sentir héritier et d’être fier de ses racines.

  Parrainé par le maire de Saint-Erblon actuel, Hervé Letort et par M. Jean Gilles Berthommier qui a présidé aux destinées de la commune pendant presque un quart de siècle, cet ouvrage se veut une agréable contribution  à une meilleure connaissance de ce petit coin de terre bretonne et au rayonnement d’une des communes de Rennes Métropole.

Actuellement en vente à la Mairie de Saint-Erblon, et distribué par la commune, éditrice, l’Association assure également la vente par correspondance de cet ouvrage, au prix de 15 euros. (Frais d’envoi de 3,5 euros en sus pour 1 exemplaire).

P. MAILLARD,

Président Association ANF  

Un projet de conférence est en cours pour le public malouin. Le Centre Culturel Breton nous a sollicité pour présenter le côté humaniste du Rabelais breton.

La date du Samedi 22 Février 2014 en après midi a été retenue.
La conférence aura lieu au Théâtre, salle Charcot,  Place BOUVET à Saint Servan à 16 heures.

Ceux qui sont sensibles à l’histoire de la Renaissance, ceux à qui le nom de du Fail évoque quelque chose, et tous les autres… peuvent déjà bloquer sur leur agenda cet après midi.

Cette présentation vise à mettre en lumière un aspect méconnu de Noël du Fail, celui d’un regard avisé et critique sur son temps et ses contemporains. Conteur, oui bien sûr, mais pas que cela… Du Fail est aussi pleinement un homme de la Renaissance, qui a participé par ses vues à faire porter un autre regard sur le monde, la société et ses mentalités.  En un mot, un humaniste à côté des grands noms auxquels spontanément nous rattachons ce qualificatif…

Présentée lors de la conférence du 1er Décembre 2013 à Bécherel, l’Association vient de publier un ouvrage de 85 pages qui est une biographie romancée de Noël du Fail. De lecture aisée, sa lecture permet tout en suivant les pérégrinations de du Fail d’aborder son oeuvre littéraire. Des extraits des Propos Rustiques nous font côtoyer des personnages emblématiques de l’univers « dufailien » comme ce bon Thénot du Coing dont la sagesse est une intemporelle leçon de vie qui invite chacun à réfléchir au sens de son existence.

Une façon originale et plaisante de se faire une bonne idée ce vieux conteur, de l’actualité de son message, et de revisiter une page de la Bretagne du XVIème siècle…

Couverture Leon LADVLFI alias Noel du FAIL

Couverture Leon LADVLFI alias Noel du FAIL

Voir la page de l’ouvrage…

Piere Maillard - Conférence Bécherel 1er Décembre 2013C’est par une belle journée ensoleillée que s’est déroulée cette première conférence sur le Rabelais breton.
Accueillis dans le bel auditorium de la Maison du Livre et du Tourisme de Bécherel, mis gracieusement à la disposition de l’Association, une cinquantaine de personnes sont venues à la rencontre de l’enfant de Saint Erblon. Le Président de l’Association, Pierre Maillard, a voulu montrer un angle méconnu de ce personnage, traditionnellement connu comme un conteur. Celui d’un personnage impliqué dans son époque, pétri de culture classique et qui par ses réflexions, ses opinions, s’est affiché comme un des penseurs de son temps, aux côtés des grands noms humanistes qui ont « fait » la Renaissance en France au XVIème siècle. Porteur d’idées en avance sur son siècle, tant sur la femme que sur la corruption de l’Eglise ou la cruauté envers les animaux, Pierre Maillard a voulu faire comprendre que son nom doit être écrit à côté de celui de Rabelais bien sûr, dont il est le fils spirituel, tout comme de ceux de Ronsard, de du Bellay, de Montaigne ou d’Erasme… Esprit libre, proche des idées des huguenots, il a vu en la religion réformée une façon d’améliorer la santé morale de la société dans laquelle il vivait.

Noël du Fail n’est pas qu’un auteur régional, qu’un peintre de moeurs de premier mérite. Il est aussi un de ceux qui par son érudition, et sa largesse d’esprit, ont contribué à faire bouger les lignes…

Cette première causerie en appelle d’autres, qui permettront de faire connaitre les multiples facettes d’un personnage, qui assurément n’a pas la place qu’il mérite dans la mémoire collective.
Mais l’Association des Amis de Noël du Fail, son Président en tête, ont à coeur, eux aussi, de faire « bouger les lignes »…

Le nom de Noël du FAIL sonne aux oreilles comme celui d’un gai luron, bon vivant, joyeux buveur dans le droit fil de Rabelais, et auteur d’Œuvres facétieuses…

Si du XVIème siècle en Bretagne, il est un des noms qui vaguement nous reste en mémoire, du Fail ne se réduit pas à un bouffon, un plaisantin, qui n’a cherché qu’à rire et faire rire ses lecteurs. Au-delà du conteur de grand talent, qui se révèle dans les « Propos rustiques », et du magistrat de belle érudition qui sera le rédacteur d’un travail de jurisprudence qui fera autorité pour ses pairs jusqu’à la Révolution, l’enfant de Saint Erblon, né sur les bords de la Seiche, saura porter sur les hommes et son époque un regard riche de réflexions intemporelles, acerbes et ironiques.

C’est ce double visage du « Rabelais breton » que l’Association des Amis de Noël du Fail souhaite vous faire découvrir.

Resitué dans son temps, parmi les bouleversements d’un monde en évolution, tel Janus il voudra avoir double visage, et tout en menant une carrière juridique qui le verra Conseiller au Parlement de Bretagne, garder la liberté d’introspecter la nature des hommes, avec un œil narquois… Conservateur à certains égards, il saura faire montre d’idées en avance sur son temps, et s’afficher à côté des plus grands comme partie prenante de la pensée des humanistes. Sur quatre points nous vous exposerons sa vision novatrice de la société, regard d’avant-garde sur son époque, qui en a fait un « agitateur d’idées ». En ce sens, il est toujours d’actualité…
Oui, du Fail a fait partie de ces « happy few » qui ont contribué à faire changer le monde…
Oui, son nom doit être écrit à côté de ceux qui classiquement sont considérés comme ayant « fait » la Renaissance…
Oui, la Bretagne et les Bretons ne peuvent ignorer un de ceux qui ont marqué le XVIème siècle de la Province…

Pour toutes ces raisons venez nombreux à la rencontre de ce personnage par trop méconnu, à la Maison du Livre de Bécherel le dimanche 1er décembre 2013 à 15h30

Entrée gratuite

Plus d’information du la Maison du Livre de Bécherel : http://becherel.com/cite-du-livre/maison-du-livre-et-du-tourisme