Ce Dimanche 8 Avril 2018, une soixantaine de personnes sont venues à la rencontre du Rabelais breton. Malgré un temps exécrable – mais nous sommes habitués -, l’auditoire s’est montré attentif sous les parapluies à l’Ode à un ami… que s’est plu à réciter le président. Originale façon de découvrir le lieu et l’homme, Noël du Fail, la poésie se marie souvent bien avec l’évocation historique. Nous aurions bien voulu prolonger ces moments d’échanges, d’autant que l’Association est ouverte et attentive à nouer des contacts avec tous ceux qui auraient envie de nous rejoindre et nous aider dans le projet 2020: du Fail en son demi-millénaire!

Après avoir exposé les objectifs et ambitions de l’horizon 2020, nous avons proposé à la vente un certain nombre de publications de l’Association.

Manifestement bien accueilli, ce moment trop court s’est accompagné de la vente de bon nombre de « Propos rustiques » et de « Baliverneries », petites brochures de 32 et 46 pages permettant de découvrir agréablement cette page de l’histoire de la Bretagne du XVIème siècle.

L’heure de midi approchant, nos hôtes, peut être appelés par leur estomac, regagnèrent leur voiture, stationnées tant bien que mal dans l’allée en sous bois. Dommage que le temps n’ait pas été avec nous… Les coeurs se sont montrés ouverts. Merci à chacun d’être restés attentifs à nos propos… dithyrambiques! Le président ayant toujours du mal à mettre un point final à ses explications enflammées…

QUIZZ Bretagne 4ème de couvertureQUIZZ Bretagne 4ème de couverture bis Une nouvelle publication.  De  format mini-livre 12,8 X 8,5 cm, le Petit Quizz facétieux vous propose de tester vos connaissances sur la Bretagne au temps du Rabelais breton.

En 50 questions / réponses vous titillerez vos souvenirs sur la France, la Bretagne et le personnage auteur des Oeuvres facétieuses.  En vous amusant, vous apprendrez beaucoup de choses sur cet écrivain emblématique de la Renaissance en la Province.

Original, amusant, cet ensemble de questions / réponses constitue une approche ludique de Noël du Fail, l’homme, sa vie et son oeuvre. Par son mini format vous pourrez le glisser dans votre poche pour jouer avec vos amis et mettre au défi leurs connaissances.

Ode à un ami Plaquette à l'italienne Poème en vers du Fail

Dernière production de l’association, cette petite plaquette de 32 pages, format à l’italienne de 210 X 95mm, se veut une rêverie poétique chantant Eutrapel et son logis natal, Château Letard. Reprenant notre présentation de l’homme et du lieu que nous faisons lorsque l’occasion s’offre à nous de faire partager cette belle page de l’histoire de la Bretagne, nous avons voulu proposer à ceux qui aiment les endroits secrets, de conserver un souvenir de la magie du lieu. Préservé encore de l’agitation du monde moderne, les bords de la Seiche aux entours de Saint-Erblon, voit se dresser sur un petit promontoire le logis natal du Rabelais breton. Seule cette terre sur laquelle il vit le jour il y a presque 500 ans, garde physiquement sa mémoire.

« Mignonne allons voir si la rose… » est dans toutes les mémoires. Pour nous, c’est:

« De ce nom bien oublié, tu n’as jamais entendu parler.

Ami, du Fail est un aîné dont la Bretagne peut s’honorer.

Laisse moi donc te conter ce qui me vient à l’idée,

Pour de cette gloire passée t’aider à te remémorer. »

Paru en Janvier 2017, c’est le 9ème ouvrage qui met en lumière notre protégé, proposant à ceux pour qui la poésie, l’atmosphère et la douceur de vivre sont importants, de suivre les traces de celui qui voulait qu’on le voie aussi, déambulant nonchalamment  dans les allées de Château L’Tard, composant des épigrammes…

Vendu 5 euros, ce petit recueil richement illustré se veut une contribution nouvelle pour songer avec le coeur au monde magique de l’enfance du petit Noël.

 

Château Letard Petite et Grande Histoire 1ère de couverturePour le début 2015, l’association fait paraitre un ouvrage centré cette fois ci sur le lieu de naissance du Rabelais breton. Sur ce lieu-dit charmant au bord de la Seiche où il vit le jour il y a bientôt cinq siècles. « Château Letard« , ce nom à consonance médiévale qui sonne haut et clair, rayonne toujours du haut de son petit promontoire sur les terres avoisinantes de Saint – Erblon. Pour toujours lié à celui des du Fail qui résidèrent là pendant près de deux cents ans, lieu de naissance de Noël, l’auteur des Oeuvres facétieuses, il a aussi hébergé d’autres personnages qui ont eu partie liée avec des événements qui ont marqué l’histoire. Celle du Duché mais aussi celle de France.

A travers trois tableaux relatant des pages qui figurent dans les livres d’histoire, nous vous feront croiser la vie et le destin d’Eustache du Fail, frère de Noël, procureur de la seigneurie de Bourgbarré dont relevait Château Letard, Châteloger, qui appartenait aux Montgomery, famille frappée par la tragédie, de Malo de Nevet, petit neveu  de Jean Malo du Breil de Pontbriand, détenteur du fief à la Révolution, et dont la descendance inespérée, sous les traits ravissants de la duchesse Aimée de Coigny aura un destin fort singulier ; puis vous débarquerez sur les plages de Quiberon en 1795, avec les Corps expéditionnaire anglais en compagnie du comte de Busnel, gendre du comte de Nevet, et aide de camp de l’intrépide chevalier de Tinténiac, l’ancien compagnon du marquis de la Rouërie, le célèbre Colonel Armand de la guerre d’Indépendance américaine.

Du XVIème au XVIIIème siècle vous revisiterez des pages fortes de l’histoire de France où le nom de Château Letard apparait. De la mort tragique d’Henri II à la contre révolution en Bretagne nous vous montrerons comment un modeste petit fief ancre sa mémoire dans les méandres des faits qui forgent l’âme des peuples et expliquent  l’attachement à leurs racines.

Et puis vous découvrirez le discours iconoclaste d’une aristocrate de vingt ans, tout à la fois charmante, intelligente et rebelle, qui analyse les causes de la Révolution française avec un regard froid et pertinent. Loin des discours convenus et des images d’Epinal politiquement correctes entretenues sur les événements, le « Journal d’Aimée de Coigny » dont nous retranscrivons quelques pages, permet d’identifier les forces de l’ombre en présence et les machinations  ourdies pour déstabiliser la société de l’Ancien Régime.

Ouvrage de 76 pages, de format à la française 24 X 18,6, avec 13 pages couleur, c’est un ouvrage de qualité qui permet de découvrir une petite seigneurie de Haute Bretagne de façon plaisante.

Attaché à faire connaitre et aimer ce lieu et son histoire, l’auteur Pierre Maillard, a voulu ainsi agréablement donner l’occasion de se promener parmi les souvenirs qui s’attachent à ce petit manoir.

En 1954, Sacha Guitry faisait paraître chez l’éditeur Raoul Solar, un livre intitulé « Et Versailles vous est conté »…, reprenant le texte de douze émissions radiophoniques menées par celui qui voulait rendre hommage ainsi à ce si symbolique lieu, coeur de la France pendant des siècles…

Grandiose château ou petit manoir, ces demeures ont en commun d’être des « maisons d’atmosphère », où ceux qui savent tendre l’oreille peuvent percevoir le murmure des siècles. C’est dans cet esprit qu’a été conçu « Et Eutrapel vous est conté… », qui se veut porter la voix du Rabelais breton au travers de son lieu de naissance, toujours plein de charme, de calme et de mystère. Richement illustré ce petit livre au format original 15 X 15, vous permettra de rêver sur ces lieux qu’il a aimés et qui l’ont vu grandir. L’environnement du logis qui l’a vu naître a sans doute peu changé en cinq siècles. La Seiche serpente toujours mollement au dessous du petit promontoire sur lequel est édifié le manoir, le paysage agreste n’est pas défiguré par le modernisme et les vaches continuent à beugler aux alentours… Les oiseaux et les écureuils sont au paradis tout autour sachant que les occupants des lieux ne leur veulent aucun mal… Du Fail reviendrait qu’il ne serait sans doute pas dépaysé… L’harmonie et la paix règnent par bonheur toujours sur ce modeste fief issu de temps si anciens.
Ce petit livre qui n’a d’autre prétention que de vous donner envie de graver dans votre mémoire le nom de du Fail. Eutrapel, ce pseudonyme théâtral à travers lequel il veut qu’on se souvienne de lui, s’unit si bien à Château Letard, ce lieu-dit à consonance médiévale miraculeusement préservé, aujourd’hui gardien de sa mémoire. La remise agricole est redevenue un petit manoir conforme à ses destinées originelles, les années d’abandon et d’oubli s’éloignent et font place à un projet qui vise à redonner aux bretons du jour l’envie de s’approprier des racines dont ils peuvent être fiers.

livre - Et Eutrapel vous est conté…

A travers ces quelques 74 pages vous découvrirez une des plus belles figures littéraires du XVIème siècle en Bretagne et vous croiserez le chemin d’un de ces innombrables manoirs qui peuplaient la Bretagne d’antan, plein de charme et de paix, bien qu’aux portes de Rennes.

Cet ouvrage est disponible dans la librairie ANF

Ouest France nous a fait l’honneur d’une interview parue dans leur édition du 3 juin 2014…

Vous pouvez lire cet article sur http://www.ouest-france.fr/pierre-maillard-publie-la-monographie-de-la-commune-2596670

Dans les pages locales, l’ouvrage sorti pour les fêtes de fin d’année 2013 a bénéficié d’un encart sous la plume du correspondant local du quotidien régional. Ce qui est plus un  livre qu’une monographie est enfin gratifié de quelques lignes… Ce travail de qualité le méritait. Permettant à chacun de s’approprier un peu de l’histoire de lieux dans lesquels leur quotidien se déroule, il est bon que la mémoire des hommes qui ont marqué l’histoire d’un pays ne s’efface pas à jamais. Ecrire l’histoire, c’est cristalliser le temps,  a-t-on dit. Espérons que le miel butiné sur les bords de la Seiche au fil des siècles saura plaire aux palais de ceux qui le dégusteront…     Alors amis de la Bretagne, lisez cet ouvrage et … bonne lecture!

Nous avons été convié à intervenir sur du Fail dans le cadre du journal télévisé du soir, le Mercredi 23 Avril par Vincent Simonneau, journaliste de TV Rennes.

Dans le cadre de la rubrique de fin du journal, il nous a été demandé de présenter l’enfant de Saint Erblon à travers une intervention brève de quelques minutes. Interwievé par le présentateur du journal ce petit direct a permis au Président de l’Association de brosser un tableau rapide du seigneur de la Herissaye, et de faire comprendre à quel point il est important de ne pas laisser ce personnage croupir dans une ombre mémorielle coupable… L’inévitable parallèle avec Rabelais a mis en lumière cet impardonnable oubli, et les perspectives de 2020 qui sera le 500ème anniversaire de le venue au monde de notre protégé, annoncées…

 

Espérons que cette première télévisuelle en annonce d’autres…

 

Il vous est possible de visualiser ce passage sur TV Rennes à l’adresse http://www.tvrennes35bretagne.fr/programmes/tvr-soir-1398270600

ou voir directement la vidéo ci-dessous à 23′ 5”

Le stand dédié à l'ANF

Le stand dédié à l’ANF

Les 4, 5, 6 AVRIL 2014, pour sa 5ème édition, Saint Erblon organisait le Salon de la Randonnée, qui rassemblait 180 exposants autour de thématiques de la nature et du plein air. A la sollicitation du maire, nous avons répondu présent pour que le nom de du Fail résonne à cette occasion sur sa terre natale.

Un petit espace sur le stand de l’Office du Tourisme de Bruz nous avait été réservé, où nous avons pu proposer quelques ouvrages édités par l’ANF. Bien que le public rencontré ne fût pas précisément à la recherche d’une offre culturelle littéraire, nous avons pu faire découvrir du Fail à certains et même vendre quelques brochures à des Saint-Erblonnais sensibilisés. C’est la première fois depuis la sortie de notre livre sur l’histoire de Saint-Erblon, « A la recherche du temps perdu… », que nous pouvons croiser les locaux encore bien souvent ignorant du nom même de l’écrivain. Une trentaine de personnes sur les deux journées où nous fûmes là auront pu entendre parler du Rabelais breton…

Un bon début…

Dans le cadre des réunions mensuelles de l’Association France Canada, le Président, le Dr Foucqueron nous a ouvert une belle tribune pour présenter le Rabelais breton. Sous un soleil enfin printanier, c’est plus d’une cinquantaine de personnes qui sont venues à la rencontre de ce contemporain de Jacques Cartier, lui beaucoup plus connu que l’enfant de Saint -Erblon. Bien peu de participants aient entendu parler de lui… Ce qui montre la tâche immense qui attend l’association. Après presque deux heures de conférence, les participants ont eu l’air contents d’avoir découvert cette figure du lointain XVIème siècle, qui en plus d’être un conteur de premier mérite, s’est montré un humaniste porteur d’idées nouvelles, en avance sur son temps. C’était d’ailleurs le thème de la présentation, faire connaitre du Fail comme l’un de ceux qui a gravé par ses idées son nom à côté de ceux, illustres, que nous associons tout naturellement à la Renaissance française: Ronsard, du Bellay,  les écrivains de la Pléiade. Fils spirituel de Rabelais, il se doit comme a dit le conférencier, en partager une partie de la gloire…

Nous espérons avoir fait passer le message et nous sommes heureux d’avoir pu faire résonner le nom de du Fail sur les terres malouines…

Merci encore au Président Foucqueron d’avoir pensé associer la plume et le sextant pour vivifier la mémoire du XVIème siècle dans le duché…

Le Samedi 22 Février 2014 au Théâtre de la Ville à Saint Servan, le public malouin a offert au Rabelais breton un auditoire d’une quarantaine de personnes. Pendant un peu plus d’une heure et demi le Président s’est attaché à montrer une facette mal connue du conteur, celle d’un écrivain impliqué dans son temps et porteur d’idées neuves et avant-gardistes.

Sur la femme, comme sur la cruauté envers les bêtes, du Fail s’affiche comme un esprit libre, affranchi des préjugés, si pesants à son époque, sympathisant des idées prônées par la Réforme, et vent debout contre les dérives et la débauche des ecclésiastiques. Appelant de ses voeux une réforme en profondeur de l’Eglise, il fait partie de ces « happy few » qui ont contribué à faire évoluer les mentalités et à faire bouger les lignes.

Changer la société… Il y a contribué. Actif il n’a pas regardé passivement son temps et ses contemporains. C’est en cela qu’il fait toujours écho aujourd’hui. C’est en cela qu’il mérite qu’on le fasse connaitre, car ainsi il se situe dans le cortège des ces grands noms, de tous connus, qui dans nos souvenirs sont liés à la Renaissance en France… Rabelais, Ronsard, du Bellay, les poètes de la Pléiade… A côté d’eux, ainsi se doit il d’être vu!